L'actualité sportive en un clic !

Djomba Mara, ancien joueur du SLAC et ex international guinéen, fait de graves révélations sur la Fédération guinéenne de basket-ball

0

Ancien pensionnaire du SLAC, Djomba Mara évoluant au poste d’ailier-fort avec le Syli Basket, s’est confié à la rédaction de Sports7 info sur sa situation actuelle, les problèmes liés au basket-ball guinéen.

Publicité

Le championnat à l’arrêt depuis un moment comment vous percevez cela ?

DJOMBA MARA :  Oui, effectivement, plus de 2 ans maintenant à cause du changement des textes qui régissent la fédération et de la réélection du président Sakoba Keïta. Un groupe composé de certains présidents de clubs et certains membres de la fédération de Sakoba Keïta se sont alliés contre cette réélection et la gestion. Tout en retirant leurs équipes du championnat organisé par celle de Sakoba Keïta et formant à leur tour, une autre fédération avec un deuxième championnat. »

Le président Sakoba Keïta devant la CRIEF, votre point de vue ?

DJOMBA MARA : Personnellement, je n’ai aucun commentaire à faire là-dessus  »

Malgré un championnat à l’arrêt depuis 2 ans maintenant, le SLAC s’est récemment qualifié pour la 3ᵉ édition de la Basket-ball Africa League (BAL) Comment vous avez accueilli cela ?

DJOMBA MARA : la première qualification était en quelque sorte « normale » car nous avons été champion d’un championnat qui se jouait dans de bonnes conditions. Maintenant, cette deuxième participation est dûe à la performance du SLAC lors de l’édition précédente de la BAL  »

Vous avez participé à la première à la première participation du SLAC à la BAL, racontez nous votre expérience ?

DJOMBA MARA : Vous devez savoir que cette qualification, c’était sur la base de magouilles venant de la fédération. Ils nous ont demandé de signer des papiers falsifiés que la BAL a catégoriquement rejeté. Des papiers qui n’étaient pas légaux aux yeux de la BAL. Une fois à la compétition, les joueurs locaux étaient passés au second plan au profil des étrangers venus renforcer l’équipe pour la BAL.

Vous avez normalement perçu vos primes lors de cette compétition ?

DJOMBA MARA : les primes étaient réparties en trois (3) tranches pour les 3 mois donc 1300$ par mois. On devait donc percevoir 3900$ au total. Après que le président Sakoba ait utilisé la première tranche sans que nous soyons au courant au retour de la compétition, la deuxième tranche est tombée et nous avons reçu la moitié de l’ensemble qu’ils nous devaient c’est-à-dire 1950$. Ils nous avaient rassuré dès notre retour du Rwanda qu’ils nous payeront le reste. Et jusqu’à ce jour, nous ne l’avons pas reçu. »

Et le gouvernement dans toute cette histoire ?

DJOMBA MARA : Nous avons reçu aucun soutien de la part du gouvernement en ma connaissance bien sûr.

C’est quoi vos liens actuels avec la fédération en place ?

DJOMBA MARA : Qu’ils nous remettent ce qu’ils nous doivent et c’est tout, aucun lien avec eux  »

Etes-vous toujours un joueur du SLAC ?

DJOMBA MARA : je ne suis plus un joueur du SLAC, pas de contrat nous liant en ce moment donc non, je n’ai aucun lien avec eux.

Quelle serait pour vous, la meilleure solution pour remédier à tout ceci et permettre à ce que le championnat puisse reprendre ?

DJOMBA MARA : Dissoudre les deux fédérations, mettre une nouvelle fédération qui sera le choix de tous les acteurs de ce sport qui se joindront à la cause sans cette guerre d’égo.

 

 

Damba Ibrahima

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.